Menu

Une sélection des livres de la bibliothèque...

 

architecture1

Une approche informationnelle de l’architecture corporelle pronutri image01

Voir : Dr P. Véret, Dr A. Dell'Aglio, Cristina Cuomo
Architecture Corporelle & Psychomotricité :
Une Approche Informationnelle
Human voices 2016

Le livre chez l'éditeur

Les manipulations ostéopathiques donneraient-t-elles des résultats optimaux si les capacités d’autorégulation structurelles étaient améliorées ? 

Trente années de recherches sur l’autorégulation cellulaire et la communication structurale ont permis aux auteurs de cet ouvrage de mettre au point une méthode inédite qui élargit le champ d’intervention de l’ostéopathe holistique et propose des outils nouveaux pour soutenir les processus de régénération structurelle.

Cette recherche s’est orientée sur l’observation de la dynamique du corps, c’est-à-dire la manière de se mouvoir, de s’exprimer et d’évoluer, à partir des mémoires acquises pendant le développement pré et post-natal.

Le travail proposé dans ce manuel, à l’aide de plus 100 schémas en couleur, permet aux praticiens d’intégrer les connaissances ostéopathiques dans un contexte plus général du mouvement, observé dans sa dimension physique mais également psychique. En effet, une perturbation structurelle peut être le reflet d’un problème émotionnel profond ou d’un conflit relationnel, induisant une altération de la psychomotricité.

Ainsi, à travers une compréhension plus globale des interactions qui se produisent sans cesse entre l’individu, ses systèmes organiques et l’environnement avec lequel il interagit, il est possible d’améliorer durablement la psychomotricité, de renforcer la coordination motrice et restituer au mouvement toutes ses qualités proprioceptives.pronutri image02

En effet, si certains symptômes sont souvent dus à un choc traumatique, ils peuvent également être liés à des interactions somato-psychiques altérées censées perturber les processus d’autorégulation naturelle. Ce qui fait que certaines personnes présentent des fragilités particulières, qui les amènent à consulter fréquemment sans pourtant trouver des solutions durables à leurs maux.

Le rôle du praticien est donc de faire la part des choses, tout en sachant qu’il n’ y a pas de cloison entre une perturbation structurelle et une manifestation psychique : le corps est un tout qui interagit avec l’environnement qui l’entoure, en fonction de son intégrité fonctionnelle et de ses mémoires.

En effet, chaque secteur du corps contient d’innombrables banques de mémoires : les muscles, les os, les tendons, les fascias, les articulations, sont les réceptacles les plus profonds, où se fixent des mémoires, d’ordre génétique et épigénétique, qui modulent les cycles cellulaires et l’évolution de chacun.

Ces mémoires ont un impact sur le geste, le mouvement et l’action de tous les jours : elles constituent un champ d’investigation fort intéressant pour élargir la compréhension de la complexité humaine.

Aujourd’hui le praticien ne peut plus se contenter de s’attaquer uniquement au symptôme, aussi douloureux soit-il, pour résoudre un désordre ostéomusculaire. Il est donc essentiel de se pencher sur le désordre de manière globale pour l’intégrer dans la complexité de l’organisme, l’insérer dans le contexte dans lequel il s’est produit, sans oublier que la psyché est directement impliquée dans la manifestation somatique.

Ainsi, face à une articulation qui a perdu sa liberté, le praticien holistique doit identifier le phénomène inducteur et désamorcer les signaux altérés, à l’origine de cette perte d’autorégulation. Ces signaux sont des impulsions d’ordre électromagnétique qui assurent la communication de tous les systèmes organiques et leur cohérence fonctionnelle. Par contre, lorsque le signal est déformé, la cellule osseuse, musculaire ou aponévrotique, ne pourra plus assurer sa fonction ni communiquer correctement au sein de l’organisme. On observe alors une altération de la sensibilité proprioceptive, une déformation du schéma corporel et une baisse de la coordination motrice, qui précède toujours l’apparition d’un dysfonctionnement physique.

Comment assurer la circulation des informations vitales pour les millions de cellules qui constituent l’organisme humain ? De nombreuses expériences ont montré que la synergie de plusieurs métaux et oligo-métaux peut faciliter la circulation d’informations entre les différents groupes cellulaires et de ce fait renforcer leur cohérence fonctionnelle. Ainsi, lorsque la communication entre tous les tissus est fluide, coordonnée et intègre, la qualité de la proprioception et la maîtrise du geste sont optimales.

pronutri image03

Dans le but d’augmenter la qualité de l’intervention ostéopathique, les auteurs proposent donc au praticien de dynamiser préalablement la communication cellulaire pour restituer à l’organisme tout son potentiel d’autorégulation. Comment ? Par l’utilisation de différents complexes polymétalliques qui régulent la transmission d’informations vitales, assurant l’autorégulation de l’organismeCes informations circulent à travers un réseau électromagnétique constitué de 38 courants vitaux propres à chaque groupe cellulaire. C’est l’approche proposée par la Nutripuncture, dont la méthode est expliquée ici.

Des formations sont dispensées aux professionnels de santé qui souhaitent intégrer la Nutripuncture dans leur pratique. Plus d’informations sur le site www.profession-nutripuncteur.com.

Dr Patrick Véret
Directeur Comité Scientifique de Nutripuncture
Président Human-Voices

Publicité

Bulletin d'abonnement

abonnement mai16a

Les Revues

Congrès & conférences

Nous avons 2254 invités et aucun membre en ligne

Recevez notre newsletter

captcha 
Aller au haut