Menu

Une sélection des livres de la bibliothèque...

puzzle
fotolia 47278801
legislation
fotolia_47482661

Renan Bain, Ostéopathe français exerçant en Finlande - L’ostéopathie française vue de l’étranger

J'avais moi aussi envie de réagir à la publication de ces décrets. Les propositions du ministre de la santé dans ce sens ne laissaient pas beaucoup d'espoir de changements et ces décrets sont finalement assez conformes à ce qui était déjà écrit. Il y a même un point plutôt positif sur l'augmentation du nombre d'heures d'enseignement. Je suis peut- être naïf ou trop "neuf" dans la profession d'ostéopathe mais je ne parviens pas à y voir quelque chose d'aussi négatif que la plupart des commentaires que j'ai pu lire avant la parution de ces décrets.

Tout d'abord je tiens à dire que je ne suis ni kiné, ni médecin et j'ai fait parti de ceux que l'on appelle les ostéopathes formés a temps plein ou ni-ni, j'exerce, en outre, l'ostéopathie à l'étranger et je suis très attentif aux débats mais avec un regard extérieur.

Je souhaitais donner mon avis sur les actes non-autorisés ou alors autorisés contre avis médical. J'attends personnellement de l'État Français qu'il effectue des choix raisonnables et raisonnés en matière de politique et de loi. Et pour le moment, pour le peu que j'en connaisse, même si il y a peut-être des imperfections, je dois dire que je suis globalement satisfait de la façon dont fonctionne l'État Français et ce, indépendamment de la couleur politique de ceux qui le dirigent.

Ce texte de loi est donc assez conforme à mes attentes et il me parait être assez raisonné et raisonnable. Même si ça ne va pas dans le sens d'une grande liberté de pratique pour les ostéopathes non-médecins, encore une fois, c'est tout de même un premier pas. Avant d'autoriser une pratique plus libre il est à mon avis assez raisonnable que les formations très hétéroclites de bon nombre de praticiens qui se réclament ostéopathes, soient d'abord évaluées. Je pense que lorsque l'état déterminera un peu plus précisément qui est ostéopathe et qui ne l'est pas, alors le dialogue sera certainement ouvert pour juger du bien fondé de certaines pratiques.

Examinons point par point les soi-disant problèmes posés par cette loi :

Tout d'abord les interdictions absolues, les manipulations gynéco-obstétricales et les touchers pelviens. Concernant les manipulations gynéco-obstétricales, je n'ai personnellement jamais appris à pratiquer une technique obstétricale et il serait à mon avis utile de définir les manipulations gynécologiques. L'étymologie définit ce mot comme l'étude de la femme (du grec gynécos qui est la déclinaison au génitif de gynè qui veut dire femme). Par extension, aujourd'hui la gynécologie est définie comme une spécialité médico-chirurgicale qui s'occupe de la physiologie et des affections du système génital de la femme.

Cet article de la loi cherche-t-il à interdire toutes manœuvres viscérales, y compris les techniques externes, sur l'utérus et les ovaires? Ou alors, cela concerne-t-il simplement les manœuvres internes ou touchers pelviens?

L'interdiction des touchers pelviens dans cette loi me semble assez justifiée. En effet, une fois de plus au regard du nombre important d'ostéopathes avec des formations hétéroclites plus ou moins sérieuses, et en l'absence d'études cliniques rigoureuses sur les bienfaits des techniques internes dans tel ou tel cas, il ne me parait pas aberrant que l'État interdise ces gestes potentiellement traumatisant à plus d'un titre. Et là encore, le débat sera à mon avis rouvert lorsque les professionnels formés sérieusement seront identifiés.

Voyons maintenant les actes nécessitant un certificat médical d'absence de contre-indications:

La pratique des manipulations cervicales contre avis médical est apparemment, pour beaucoup de praticiens, le plus gros problème. Les cervicalgies sont en effet assez fréquentes dans nos cabinets, mais on sait aussi que pour redonner de la mobilité au segment cervical qui en a perdu, la manipulation est souvent le moyen le plus rapide mais certainement pas l'unique. Les techniques d'énergies musculaires ou les techniques fasciales sont en effet, tout aussi efficaces, si ce n'est plus dans bien des cas. Ça prend seulement un peu plus de temps.

La pratique de l'ostéopathie crânienne sur les enfants de moins de 6 mois contre avis médical obligera peut être les ostéopathes à communiquer un peu plus sur les bienfaits (dont je ne doute pas) qu'ils peuvent apporter aux enfants, aux parents et à la relation parents-enfants. Les ostéopathes pratiquant en maternité n'auront certainement pas de soucis à obtenir l'avis médical des pédiatres avec lesquels ils travaillent, et cela permettra sans doute à de nombreux ostéopathes de travailler en maternité par la suite. Je trouve que le fait de reconnaître cette pratique, tellement longtemps marginalisée et même si elle est soumise à des réserves est une grande avancée pour les enfants, notre société et pour la profession d'ostéopathe.

Je ne trouve pas ce texte de loi aussi injuste que ce que j'ai pu lire. L'ostéopathie sera amenée à évoluer, les compétences des praticiens aussi et l'État a du prendre en compte chacun des points de vue celui des médecins, des kinés, des ni-ni et à l'arrivée le résultat me semble assez équitable. Nous pouvons, de plus, espérer une collaboration entre tous ces professionnels pour faire progresser la recherche.

Contrairement à beaucoup de commentaires, je n'entends pas le son du glas qui annoncerait la mort de l'ostéopathie mais pour prendre une métaphore obstétricale, j'entends plutôt un cri annonçant la naissance d'une nouvelle profession. Le travail a été long, l'accouchement un peu douloureux mais l'ostéopathie a bel et bien poussé son premier cri officiel, à nous maintenant de la soigner pour qu'elle grandisse en bonne santé et qu'elle joue un rôle clé dans notre système de santé.

Renan Bain,
Ostéopathe français exerçant en Finlande

Publicité

Publicité

Votre publicité ici

site pub1

Les Revues

Nous avons 1639 invités et aucun membre en ligne

Congrès & conférences

Abonnez-vous

abonnement juin17

Nos partenaires

tutosteopathia osteokompass

Calendrier Formation

Septembre 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30

Recevez notre newsletter

captcha 
Aller au haut